Aa
X
Taille de la police
A
A
A
Largeur du texte
-
+
Alignement
Police
Lucinda
Georgia
Couleurs
Mise en page
Portrait
Paysage

PRISMO PERFECT – Out Of Nowhere

Par Benjamin Fogel, le 08-01-2010
Analyses et critiques
?
Format historique de Playlist Society, cette catégorie regroupe les réflexions, personnelles ou analytiques, sur des artistes et des oeuvres qui nous tiennent à coeur. (Voir tous)

Recevoir un CD gravé glissé dans une pochette blanche sur laquelle on a collé un sticker à la main, lire le petit mot écrit à la main par le leader du groupe, rigoler des ratures ou de l’écriture mal assurée. Glisser le disque dans sa platine, en sachant très bien que la production ne jouera pas en faveur des chansons. Ne s’attendre à rien et trouver ça génial. Le « Do It Yourself » et l’auto-production ont définitivement encore de beaux jours devant eux.

Prismo Perfect est donc un trio brestois qui sent la sueur et transpire la rage. Enregistré à l’ancienne (comprendre dans une cave), « Out Of Nowhere », leur premier EP crache un avenir incertain mais pas dénué d’espoir.
Post-punk endiablé aux accointances industrielles sur « Tu Dream », indie-pop noisy sur « Summer in the kitchen », emocore sur « Wired Feelings » les bretons livrent une mosaïque de la culture rock des nineties qui intègre tout sur son passage, du grunge au psychédélisme en passant par le post-rock, le tout avec la fraîcheur d’un Japandroids. Il y a du I Love UFO dans cette volonté de taper fort mais intelligemment (« Enable Stop ») !!!
Certes les compositions ont encore besoin de s’étoffer et on regrettera un « Dead Shadow » qui malgré son intro bruitiste loupe à proposer un développement intéressant et s’engouffre dans une instrumentation un peu fade, mais nul doute que Prismo Perfect doit corriger ces défauts sur scène.
Note : 6,5/10
>> « Out Of Nowhere » est téléchargeable ici