Commande de " Frederick Wiseman, à l’écoute " en version
Contact et adresse de livraison
Moyen de paiement
Annuler

Frederick Wiseman, à l’écoute

Collectif - publié le 24 octobre 2017
FaceB001 - 12 x 15,7 cm - 128 pages - cinéma / entretien
Acheter
*Les frais de port en France métropolitaine ainsi que la version numérique vous sont offerts pour l'achat de la version papier.

En cinquante ans et plus de 40 films, Frederick Wiseman s’est imposé comme un maître du documentaire, observant sans relâche le fonctionnement quotidien des institutions. Muni de son micro et accompagné de son cameraman, il a su extraire des situations observées leur substance tragique, voire même leur drôlerie paradoxale. D’une prison psychiatrique à un lycée, d’un hôpital à une bibliothèque, il a dressé une cartographie de tous ces lieux où se structure la société américaine.

Frederick Wiseman, à l’écoute, composé d’un essai et d’un entretien au long cours, aborde quelques-unes des œuvres majeures du réalisateur. De la préparation au montage, en passant par le financement et le tournage, ce livre permet de plonger avec le cinéaste, étape par étape, dans la fabrique de ses films, dont l’inoxydable modernité inspire les plus grands, de Martin Scorsese à David Simon.

Séverine Rocaboy est directrice du cinéma Les Toiles à Saint-Gratien. Quentin Mével est délégué général de l’Acrif et auteur de plusieurs livres d’entretiens avec des cinéastes (Noemie Lvovsky, Cédric Kahn, Arnaud et Jean-Marie Larrieu…) Laura Fredducci est cofondatrice des éditions Playlist Society et éditrice aux Petits Matins.

« Une leçon de cinéma dont les préceptes dépassent de loin le strict cadre du régime d’images dans lequel il évolue. Indispensable. »
Guillaume Meral (Cineseries Mag) [Voir]
« Coup de coeur] Un ouvrage qui évoque les oeuvres majeures du documentariste et les aspects de son travail qui inspirèrent des cinéastes tels que M. Scorsese, D. Simmons ou R. Depardon  »
Sud Ouest [Voir]
« Une invitation à découvrir un réalisateur définitivement singulier »
Jérôme Pottier (Culture Prohibée) [Voir]
« Des réponses précises sur son approche du documentaire et son travail […] Un pari réussi »
Addict Culture [Voir]
« Un livre édifiant et important, un contenant épousant adéquatement son contenu : après avoir passé sa vie à révéler au grand jour les rouages des institutions et celles et ceux qui les font, voilà Frederick Wiseman lui-même, ainsi que son œuvre, superbement mis à nu »
Julien Leray (Hallu-ciné.net) [Voir]
« Il est facile de voir pourquoi le documentariste américain conteste l’évidence, au point de renvoyer dans les cordes ses intervieweurs, Quentin Mével et Séverine Rocaboy, dont il faut saluer la modestie et la précision des questions »
Emmanuel Burdeau (Mediapart) [Voir]
« Cet ouvrage est parfait pour plonger dans l’univers du cinéaste, que vous soyez néophytes ou bien connaisseurs »
Carine Trenteun (Culturopoing) [Voir]
« Un équilibre entre les considérations générales et les exemples précis qui traduit une connaissance de l’œuvre en profondeur et ne donne jamais l’impression d’un simple survol […] Destiné aussi bien aux néophytes qu’aux connaisseurs de l’œuvre, exposant ses principaux mérites et son originalité »
Edouard Sivière (Les Fiches du Cinéma) [Voir]
« Un travail impressionnant pour une analyse pleine de sens »
Stanislas Claude (Publik’art) [Voir]
« Un bel entretien au cœur de la fabrication des films de l'un des plus grands documentaristes vivants »
Jean-Baptiste Morain (Les Inrocks) [Voir]
« Les éditions Playlist Society inaugurent leur nouvelle collection d'entretiens fouillés avec "Frederick Wiseman, à l'écoute". Le maître américain du docu y détaille précisément ses dispositifs de tournage et de montage, et son rapport aux gens filmés. Passionnant ! »
Alexandre Büyükodabas (Les Inrocks) [Voir]
« Comme toujours avec cet éditeur, l'essai est accessible et anglé avec, une fois n'est pas coutume, une longue interview du principal intéressé. Le vénérable documentariste, 90 ans, y explique précisément son art de l'immersion invisible (dans les grandes institutions, pour les profanes) et sa déontologie de cinéaste »
Christophe Narbonne (Première)
« Une introduction intelligente et fine à une partie de l’œuvre du maître du documentaire »
Eithne O’Neill (Positif) [Voir]
« Pour Wiseman, les interactions sociales se nourrissent avant tout de fictions partagées et de la capacité de chacun à incarner son rôle »
Fabien Ribery (Art Press) [Voir]