Commande de " Gregg Araki, le génie queer " en version
Contact et adresse de livraison
Moyen de paiement
Annuler

Gregg Araki, le génie queer

Fabien Demangeot - publié le 25 janvier 2024
EdPS031 - 14 x 18,3 cm - 152 pages - cinéma / essai
Acheter
*Les frais de port en France métropolitaine ainsi que la version numérique vous sont offerts pour l'achat de la version papier.

De sa trilogie culte (Totally F***ed Up, The Doom Generation et Nowhere) à sa série Now Apocalypse, Gregg Araki s’est toujours affranchi des normes génériques, formelles et sexuelles. Capable de passer, au sein d’un même film, du drame adolescent à la science-fiction apocalyptique, il met en scène les marginaux et les laissés-pour-compte du rêve américain.

Créateur d’une œuvre protéiforme, puisant ses influences dans la culture pop et le cinéma d’avant-garde, il redéfinit la question de l’identité à travers des personnages libérés du carcan d’une société conservatrice, qui exclut les individus LGBTQIA+. Portrait d’un cinéaste inclassable, Gregg Araki, le génie queer interroge l’évolution des représentations des minorités sexuelles et de genre au sein d’une industrie cinématographique qui bien qu’en apparence plus inclusive, nie pourtant leur singularité.

Fabien Demangeot est docteur en Lettres modernes et en Études cinématographiques. Auteur de La Transgression selon David Cronenberg (Playlist Society, 2021), il écrit également pour la revue en ligne Le Rayon vert.

« Une avalanche de références érudites qui enrichissent l’esprit [...] Un ouvrage immanquable »
Stanislas Claude (Publik'art) [Voir]
« Araki méritait un livre à la hauteur de son talent : c’est chose faite »
Vinz J. Orlof (Le journal cinéma du Dr Orlof) [Voir]
« Une analyse riche et fouillée, remplie de références complémentaires »
Eric Debarnot (Benzine) [Voir]
« Un ouvrage complet, qui offre de nombreuses clefs de lectures »
C'est quoi le cinéma [Voir]
« Le cinéma de Gregg Araki annonce avec trente ans d'avance des enjeux de notre société, et des créations actuelles. Ce brillant essai le rappelle en mettant l'accent sur la force queer du metteur en scène gay »
Clément Arbrun (Terrafemina) [Voir]
« Un bel et rare essai consacré à un cinéaste indé américain culte »
Librairie Mollat [Voir]
« [Le livre] met surtout limpidement à jour, nombreux exemples à l'appui, les décapants mécanismes de critique sociale à l'œuvre dans le cinéma de Gregg Araki, vaste entreprise de dévoilement de la violence structurelle de l'Amérique sous le vernis lissé des conventions »
Nicolas Clément (Focus Vif)