Commande de " Les Territoires interdits
de Tobe Hooper " en version
Contact et adresse de livraison
Moyen de paiement
Annuler

Les Territoires interdits
de Tobe Hooper

Dominique Legrand - publié le 21 février 2017
EdPS007 - 144 pages -
Acheter
*Les frais de port en France métropolitaine ainsi que la version numérique vous sont offerts pour l'achat de la version papier.

Préface de Jean-Baptiste Thoret.

Massacre à la Tronçonneuse (1974) est considéré comme une véritable matrice de l’horreur moderne, une oeuvre tellement culte qu’elle a fini par éclipser le reste de la filmographie de son auteur. Pourtant, Tobe Hooper est loin d’être le réalisateur d’un seul film.

Entre Poltergeist (1982), produit par Steven Spielberg dans le confort hollywoodien, et Mortuary (2005), son retour en grâce dans les salles, le cinéaste aura connu les affres de la série B et du marché de la vidéo, sans jamais se départir de son style, un mélange de macabre et de grotesque au service d’une vision critique de la société américaine.

En quatre décennies, son oeuvre explore les terreurs de son époque et les angles morts de l’Amérique, du génocide indien à la guerre du Vietnam. Car, pour Tobe Hooper, ce qu’on enterre finit toujours par refaire surface ; le film d’horreur est avant tout politique.

Dominique Legrand a écrit une dizaine de romans et deux ouvrages de référence sur Brian De Palma et David Fincher. Il est également conférencier sur le cinéma et anime un ciné-club en région parisienne.

« Une savante analyse de la filmographie du maître, de ses influences et des aspects sociopolitiques inhérents à son œuvre. Une lecture pour tout cinéphile qui se respecte »
Edouard Tremblay (Librairie Pantoute) [Voir]
« Un tour d’horizon fouillé et didactique sur une oeuvre unique à redécouvrir à l’aune de cette ambition philosophique qui lui donne tout son cachet »
Stanislas Claude (Publik’art) [Voir]
« La plus belle révérence jamais adressée à Tobe Hooper »
Jean Thooris (Pop, Cultures & CIE) [Voir]
« Un éclairage passionnant sur l’histoire de la reconnaissance artistique de Massacre à la tronçonneuse »
Pierre Eisenreich (Positif) [Voir]
« Un essai à ne surtout pas rater, concernant l’un des cinéastes majeurs de ces quarante dernières années [...] Indispensable à toute bibliothèque cinéphile »
Mickaël Barbato (Culturellement Vôtre) [Voir]
« L’empreinte "sudiste" d’un cinéaste né au Texas et qui avait vingt ans lors de l’assassinat de Kennedy est également bien mis en lumière dans cette étude »
Jean-Pierre Andrevos (L’Écran fantastique) [Voir]
« Tobe Hooper ? Ah oui, Massacre à la tronçonneuse. C’est à peu près tout ce que l’on connaissait du réalisateur américain avant de dévorer ce livre passionnant »
Thibaut Allemand (Let's Motiv) [Voir]
« L’ouvrage de Legrand naît à l’évidence d’un besoin de partage presque compulsif, reflet d’une passion dévorante pour le cinéma de Hooper. Cette fascination se ressent dans le moindre paragraphe de cet essai, et nourrit parfois des réflexions et des mises en perspective réellement passionnantes »
Alexandre Poncet (Mad Movies) [Voir]
« L’intelligence de Dominique Legrand, romancier et essayiste, a donc été de considérer Massacre à la Tronçonneuse pour ce qu’il est : une pierre angulaire à partir de laquelle s’est édifiée l’ensemble d’une carrière »
Jacques Demange (CineChronicle) [Voir]
« Dominique Legrand nous livre une fine analyse du cinéma de Tobe Hooper. Éclairant et passionnant »
Julien Leray (Hallu-Ciné) [Voir]
« On progresse avec l’auteur dans ces territoires du cauchemar avec un délice tout à fait avouable »
Nicolas Tellop (La Septième Obsession) [Voir]
« Ce qu’il y a de beau dans cet essai, c’est qu’il est moins un pensum universitaire jargonnant (même s’il est dense et très bien informé) qu’un témoignage sensible d’un spectateur encore bouleversé par la vision des films du cinéaste »
Pierre-Jean Delvolvé (Fais pas genre) [Voir]