Commande de " Mad Max, au-delà de la radicalité " en version
Contact et adresse de livraison
Moyen de paiement
Annuler

Mad Max, au-delà de la radicalité

Collectif - publié le 20 janvier 2022
EdPS025 - 14 x 18,3 cm - 128 pages - cinéma / essai
Acheter
*Les frais de port en France métropolitaine ainsi que la version numérique vous sont offerts pour l'achat de la version papier.

Préface de Lloyd Chéry

De son surgissement, incarné par Mel Gibson, à sa renaissance, portée par Tom Hardy et Charlize Theron, la saga Mad Max a traversé pied au plancher quatre décennies de cinéma. Peuplée de formes hybrides, elle se nourrit de mutations successives, passant du film fauché au spectacle total, du nihilisme à la fragile lueur d’espoir. Chacun des quatre films remet les compteurs à zéro et réinvente la saga. Pour nous alerter sur les catastrophes écologiques et sociales à venir, ils transforment les voitures en monstres. Elles consument les hommes, deviennent un prolongement de leurs chairs, un substitut de leurs âmes.

Dopés à l’adrénaline, noircis par la hantise de la dévastation, les Mad Max soulignent l’influence destructrice des hommes sur le monde. Mad Max, au-delà de la radicalité est une plongée dans l’œuvre phare de George Miller, créateur lucide et ambitieux, qui espère prendre les hommes de vitesse pour ouvrir une voie vers un futur vivable.

Nico Prat, Manouk Borzakian, Alexandre Mathis, Elise Lépine et Erwan Desbois font partie du collectif Playlist Society. Lloyd Chéry est le fondateur du podcast C’est plus que de la SF. 

« Chaque intervenant y va de ses théories, preuves à l’appui, s’en donnant à cœur joie dans cet exercice intellectuel transmis dans une langue accessible »
Élie Castiel (KinoCulture Montréal) [Voir]
« Un éloge non dissimulé à George Miller »
Cédric Lépine (Aux lecteurs et lectrices émancipé·es) [Voir]
« De vraies pépites d’analyse »
Stanislas Claude (Publik'art) [Voir]
« Six auteurs collaborateurs de Playlist Society dissèquent l’œuvre avec brio »
Jeff Ramet (Media Choeur) [Voir]
« L’un des volumes de la collection Playlist Society les plus excitants – les auteurs ont réussi à largement faire passer leur enthousiasme devant les films de la saga, et devant la mythologie créée et déployée par Miller – tout en fournissant d’excellents axes de réflexion »
Eric Debarnot (Benzine) [Voir]
« De nombreuses analyses de séquences et de retours détaillés sur les particularités de chaque tournage »
Jacques Demange (Cinechronicle) [Voir]
« Un vrai plaisir de lecture »
Boris Szames (Gone Hollywood) [Voir]
« Un excellent ouvrage »
Sacha Rosenberg (Rock&Folk) [Voir]
« Une plongée passionnante dans la quadrilogie vombrissante de Mad Max »
Librairie Mollat [Voir]
« Un excellent essai »
Jean-Louis Zuccolini (Froggy's Delight) [Voir]
« En révélant le dessous des cartes, en proposant des analyses inédites, cet ouvrage petit mais costaud ravira les fans transis »
Olivier Wyser (La Liberté) [Voir]
« Érudit et concis »
Justin Kwedi (Chronique du cinéphile stakhanoviste) [Voir]
« Un ouvrage très très intéressant »
Samir Ardjoum (Microciné) [Voir]
« Le seul livre sur Mad Max qui se concentre essentiellement sur un recul critique »
Alexis Thébaudeau (Radio Prun) [Voir]
« Une analyse captivante, qui n’évite pas les sujets qui fâchent »
Nicolas Furno [Voir]
« Ce livre montre comment les films de Mad Max nous ont alertés sur les catastrophes écologiques et sociétales à venir »
RTBF (Frederic Vandecasserie) [Voir]